L’UISM exige l’Etat d’Egypte l’arrêt immédiat des condamnations collectives. Il invite le Mufti d’Egypte à ne pas s’impliquer. Il exhorte le monde d’intervenir auprès du pouvoir Egyptien pour arrêter les exécutions immédiatement.

Commencé par :

L’UISM exige l’Etat d’Egypte l’arrêt immédiat des condamnations collectives.

Il invite le Mufti d’Egypte à ne pas s’impliquer.

Il exhorte le monde d’intervenir auprès du pouvoir Egyptien pour arrêter les exécutions immédiatement.

 


Louange à Allah, la paix et les bénédictions soient sur le Messager d'Allah, sa famille et ses compagnons et ses alliés


L’UISM montre une grande inquiétude envers la situation qu’a atteint la magistrature en Egypte, envers l’émission des condamnations collectives contre les adversaires du Coup d’Etat, et les partisans de la de la légitimité et la révolution de l’Egypte. Il est venu à cibler les adversaires des exécutions qui ont atteint 5 condamnations à mort pour une personne, sans support légitime ni juridique, jusqu’à accès aux femmes, aux jeunes et aux scientifiques dans divers domaines de la science, en commençant par le professeur Docteur Salah Sultan, le professeur Safouat Hijazi, le professeur Docteur Jamal AbdelHadi et le professeur Docteur Mohamad AbdelMaksoud et bien d’autres savants de la Chari’a, de médecine, d’architecture, d’économie, et des jeunes qui sont le support de n’importe quel état qui cherche à se promouvoir et à se raffiner.


Tous ceux-ci sont des idéales de puissance et d’honnêteté, d’honneur et de vertu, témoigné par leur histoire, leur frères, leur étudiants, et certifie par leur positions, par-dessous tout ceci témoigné par leur Seigneur, et Allah en suffit.


L’UISM devant tous ces condamnations confirment ce qui suit :


1- L’union revendique à l’Etat actuel en Egypte l’arrêt de la mise en œuvre des dispositions collectives ou de décès envers les innocents comptant à peu près mille cinq cent condamnés à mort à ce jour-là, sans aucun droit, ni titre illégitime ou illégale, y compris des scientifiques, des enseignants, des médecins, des femmes, des hommes et de jeunes des élites de la société égyptienne.


2- L’union invite le Mufti de la république égyptienne arabe de ne pas soutenir les condamnations à morts injustes émises contre les innocents, même si la loi considère son avis en tant que consultatif en ceci, en contrepartie ce mufti doit se défendre devant le bon Dieu, là où personne ne lui servira que l’Unique et Seul Dieu, le juste et le décisive, qui tronquera un jour les opprimés. Dieu, le tout- puissant transcrit l’injuste, même s’il l’avait pris, ne le laissera jamais, il n’y a dans l’Islam, un crime après le piège plus supérieur que l’assassinat ou la participation, ou même le signal. Le Bon Dieu a dit : ﴾ Quiconque tue intentionnellement un croyant, Sa rétribution alors sera l'Enfer, pour y demeurer éternellement. Allah l'a frappé de Sa colère, l'a maudit et lui a préparé un énorme châtiment.﴿ An Nisa- ayat 93. Les éléments de preuves ont bien indiqués que le règlement de la contribution et de cause de la mort d’un musulman est un jugement de meurtre.


3- L’union avertit que l’arrêt des gens innocents et leur torture dans les prisons d’une manière dont les informations nous parviennent, est très dangereuse, et menace des catastrophes communautaires qui ne finissent jamais. Il n’existe de pays dans le monde qui ont adopté cette approche arbitraire et oppressive, que la fin en a été un désastre pour tous, c’est pour cela on ne supplique pas seulement l’arrêt de la détention et la torture dans les prisons, mais la libération immédiate de tous les détenus et accusés injustement, surtout depuis le coup d’Etat du 3 juillet 2013.


4- L’union exhorte les dirigeants du monde islamique, le monde libre, avec les rois, les présidents, les gouvernements, les organisations, les scientifiques, les penseurs, les innovateurs, les juristes, les avocats, les journalistes, les activistes, et les gens en général, a organisé des campagnes pour faire pression sur le pouvoir en Egypte, et de cesser immédiatement la délivrance ou la mise en œuvre des dispositions envers les innocents opposants du coup d’Etat militaire, et de s’arrêter de les cibler et de leur fabriquer des charges, et de travailler de remettre les choses en ordre bien avant 3 juillet 2013, et le commencement du changement de cette réalité amère, par un vrai programme égyptien national se basant sur la justice, la liberté et le retour au peuple.


5- L’Union appelle le people égyptien à travers toutes ses classes et couches de se tenir avec le droit, et de cesser tout ce qui conduit à la sédition et la haine, et tout ce qui augmente la tension entre le peuple unique, et qu’ils écoutent à ce que le bon Dieu a dit: ﴾ne vous disputez pas, sinon vous fléchirez et perdrez votre force.﴿ Al Anfal ayat 46. Et le discours du prophète- Paix soit sur lui- « ne soyez pas après moi des infidèles se mêlant l’un sur l’autre », et Il a dit : « le croyant pour son frère le croyant, comme le bâtiment qui se tiendra l’un contre l’autre » et Il s’est serré les doigts.

Le bon Dieu a dit:


﴾C'est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d'Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à 

eux avec les preuves. Et puis voilà, qu'en dépit de cela, beaucoup d'entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre.﴿Al Ma’ida Ayat 32 


(Et Allah a ordonné, mais la plupart des gens ne le savent pas)


Doha le 13 Joumada al Oula 1436 H

Le 2 avril 2015




Secrétaire général                                                                             Président de l’Union

Dr. Ali Muhyeddine Al Quara Daghy                                        Dr. Youssef Al Quardawi