‏Déclaration de l'Union mondiale des savants musulmans ‏À propos de la persécution des musulmans en Chine

Commencé par :

‏Déclaration de l'Union mondiale des savants musulmans

‏À propos de la persécution des musulmans en Chine

 

‏Depuis des années et à ce jour, la persécution des musulmans en Chine, en particulier au Turkestan oriental, constitue une forme de persécution portant atteinte à leurs droits, à leur liberté de religion et à leur vie sociale, et tente de les forcer à renoncer à leur religion ...

‏• Rassembler des millions des jeunes musulmans et les placer dans des camps de travaux forcés obligatoires, qu'ils appellent «camps de rééducation», et les soumettre à tout ce qui peut nuire à leur dignité, et les tenir à l'écart de leur religion, de leur culture et de leur appartenance religieuse.

‏· Y compris: les restreindre dans leurs mosquées et dans l'enseignement de leur religion et pratiquer leurs cults comme pour les autres religions .

‏Ils sont forcés d'accueillir chez
‏eux des personnes pour surveiller leur vie quotidienne, d'écrire des rapports surveillant toute manifestation de leur affiliation à l'islam ou d'adhérer à certaines de ses dispositions telles que la prière, le jeûne, l'habillement, l'existence du Coran ou un tapis de prière, et les forcés a fumer et de boire de l'alcool.

‏En général, la politique officielle chinoise à l'égard des musulmans montre qu'ils visent à effacer l'islam et à le faire disparaître.

‏En conséquence, l’Uion mondiale des savants musulmans, attire l'attention sur la gravité de ces injustices à l'égard des musulmans de Chine, confirme son rejet , et met en garde contre les conséquences d'un malheur:

‏1. Rappelle et note les relations et les liens profondément enracinés et divers entre la Chine, le monde islamique, les pays et les peuples, que nous cherchons à élargir et à approfondir, plutôt que les empoisonner et les fragiliser .

‏2. demande au gouvernement chinois de respecter tous les droits et libertés religieux et sociaux des minorités musulmanes, notamment:

‏- la libération de détenus musulmans, la libération de détenus dans des camps de masse forcé,Garantir la liberté des religions pour tous et l'exercice de tous les droits religieux, y compris la construction de mosquées et l'éducation religieuse, ainsi que la pratique de rites religieux individuels et collectifs pour les musulmans et les autres,

‏- Accorder le droit de voyage aux musulmans , à la fois à l'intérieur et à l'extérieur du pays.

‏3. Invite l’Organisation de la coopération islamique et les États islamiques à examiner séparément cette question, à en examiner les faits et les faits nouveaux, et à se renseigner auprès de la partie chinoise et du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies et à en assurer le suivi.

‏Et Allah est souverain en Son Commandement: mais la plupart des gens ne savent pas. 

‏Yusuf 21.

 

‏Dr. Ali Mohieddin Al-Qura Daghi

‏Secrétaire général 

‏Dr. Ahmed Abdel Salam Al-Risouni
                              Président