Dr.Al-Qaradaghi recoit les hommes de savoir en provenance de Kosovo et la Macedoine

Commencé par :

Prof. Dr. Ali Qaradaghi, Secrétaire général de l’Union Internationale des Savants Musulmans a reçu la soirée du jeudi dernier, dans le local principal de l'Union à Doha, une délégation de savants et des présidents du conseils des Imams du Kosovo et la Macédoine, accompagnée par le Dr. Mohamed Khalifa, directeur du Centre Al-Qaradawi pour la modération, en plus de la présence le Sheikh Sabri Bayghora chef des Imams de la République de Kosovo et le chef des Imams de la ville de Mitrovica et Skopje et de Rahoutsi et de Jilan et d’autre villes de Kosovo.


Le Secrétaire Général a cité pendant sa réunion, que les principes de base de la Sharia représentent le tiers de la Sharia, car si la Sharia était composée uniquement d’éléments invariables, il n’y aurait pas de progrès ni de développement, ni de modernisation non plus aussi de renouvellement. De même si la Sharia était fonde sur des textes hypothétiques, il n'y aurait aucune protection pour la nation. C’est pour cela, Allah a voulu le bien de la nation à travers la bienveillance des valeurs, et le fait de la protection de cette nation serait à travers la bénignité des innovations.

Le Sheikh à invoquer quelques exemples des désastres et malheurs qui ont été résolus, et ont eu des réponses à travers les textes, la sunna, les doctrines et l’aide des académies jurisprudentielles existantes. Il a aussi exposé comment ils ont fondé une banque Islamique traitant d’un seul principe « Al-Murabaha » puis ce système s’est développé à divers contrats et concordats jusqu’à trois cents types. Aujourd'hui, ils sont dans le processus de bâtir des institutions, comme celle de la « Zakat », l’établissement du prêt « AlKard Al-Hassan », et l’établissement de « AlWakf ».
Le Sheikh a aussi expliqué que l'économie Islamique est riche en théorie, ce qui exige de nous un retour vers nos bases fondamentaux, et prendre avantage d'eux, sans le besoins des autres théories, d'aucune utilité, cependant, possible d'en profiter aussi.

Le Secrétaire Général a recommandé vivement aux savants qu’ils l’ont visité, de collaborer pour enlever tous ce qui s’infiltre dans la religion, et qui lui est diffèrent, il leur a demandé de faire face à travers les principes médiévales appropries, aux idées d’hyperbole et d'extrémisme qui nous désorientent.

Après son discours, Le Secrétaire général a répondu aux nombreuses questions levées de la part des savants. Plusieurs ont demandé de joindre l’Union Internationale des Savants Musulmans comme membre.