L’UISM condamne l'assassinat du membre de l'opposition tunisienne Chokri Belaid.

Commencé par :

L’Union Internationale des Savants Musulmans condamne l'assassinat du membre de l'opposition tunisienne Chucrie Belaid, coordinateur général du Parti nationale démocrate unifie, et réfute le verdict injuste sur le Scheik Abi-el-Kalam Azad et le Scheik Abdul-Kader Mollah au Bangladesh.


Louange à Allah et la prière et la paix soit sur Muhammad, notre Maitre et Imam, lui la pitié d’ALLAH pour le Monde, et a tous ses frères Prophètes et Messagers, et à tous ceux qui les ont suivis jusqu’au jour de Jugement.
L’Union suit avec un grand souci l'assassinat, qui a visé le mercredi matin le membre de l’opposition tunisienne Chucrie Belaid, le coordinateur général du Parti nationale démocrate unifié, et le leader au front populaire, ce qui a résulté en un choc violent dans le centre politique et populaire tunisien.

Et de même pour le verdict injuste de peine de mort, déclarer par les autorités juridiques du Bangladesh sur le Scheik Abi-el-Kalam Azad et la condamnation de prison à vie sur le Scheik Abdul-Kader Mollah, deux leaders éminents dans la Jamaa Islamique au Bangladesh. A savoir, qu’ils sont accusés sur des crimes politiques, commis il y a quarante ans, personne ne peut établir une preuve sur quiconque. Toute personne est innocente jusqu'à preuve du contraire, on ne peut établir une preuve sans reconnaissance ou indice.
Ces actes ont été suivis par de larges mouvements de protestation à travers le pays. 

L’Union Internationale des Savants Musulmans face à ces crimes confirme ce qui suit : 

1-Elle condamne l'assassinat du membre de l'opposition tunisienne Chucrie Belaid, coordinateur général du Parti nationale démocrate unifié, et exige des autorités compétentes de lancer une enquête immédiate concernant ce forfait et, de travailler à ce que les criminels responsables soient arrêtés et amenés à la justice.

2-L'Union avertit des effets de ce crime atroce, qui vont troubler la sécurité et la stabilité de la Tunisie, et des dangers de sédition, de séparation, que quelques partis cherchent à émettre en guise de mener le peuple Tunisien ver un cycle de violence.

3-L'Union appelle tous à suivre la voie de la raison, de s’armer de prudence et de patience face à ce crime et d’utiliser le bon jugement lorsqu’ils vont responsabilisés quelqu’un.

4-L'Union appelle le gouvernement de Bangladesh à renoncer aux deux verdicts qui sont fortement injustes et politisés, ils montrent les caractéristiques d'exclusion et le subterfuge, utilisant le pouvoir juridique pour saper les adversaires.

5-l'Union souligne qu’elle soutient tous les peuples pour que leur avenir soit libre et stable, ou les opposants au régime ne seront pas tues par des individus ou par les gouvernements , ni condamnés à mort ou emprisonnés, sous des prétextes justement faites pour arrêter la liberté d'expression, et menacer les pratiques démocratiques. Le Prophète, que la paix soit sur lui, dit : "la fin du monde est plus facile à Allah que de tuer un Musulman sans droit". Il dit : "il n’est pas permis qu’un Musulman soit intimidé par un Musulman."

Tous les Musulmans du monde entier supportent l'opprimé et le persécuté, contre les tueurs et les criminels, qu’ils soient les dirigeants du peuples ou leurs partisans.

{ALLAH fera toujours triompher Sa volonté, mais la plupart des humains n’en sont pas conscients.}] Yusuf:21]


Doha 26 Rabih 1er, 1432
7 Février, 2013


Prof.Dr. Ali Qaradaghi                                                 Prof.Dr.Yusuf Qaradawi

Secrétaire General                                                            Président de l’Union