L’UISM demande la libération des opposants Djiboutiens et l’aide pour cette nation.

Commencé par :

Au Nom D’Allah, le Clément, le Miséricordieux

L’UISM demande la libération des opposants Djiboutiens et l’aide pour cette nation.

L’Union Internationale des Savants Musulmans demande la mise en liberté des leaders politiques et recommande au Gouvernement et à l'opposition le dialogue, elle fait appel aux états Arabes et Islamiques d'aider le Djibouti pour arriver à un développement complet.

Louange à Allah, et la paix et le salut au prophète Mohammad, à sa famille, à ses compagnons et à ses partisans ;

L'Union Internationale des Savants Musulmans suit avec inquiétude les aboutissements du trouble politique à Djibouti en Afrique de l'est, qui est membre de la Ligue d'États Arabes ; où des manifestations populaires massives ont eu lieu.

Après l’annonciation des résultats des élections tenues le 22 février 2013, le gouvernement a été accusé de gréage. Le Gouvernement a répondu en effectuant des arrestations à travers le pays ciblant les activistes politiques de l’opposition, qui exprimaient leurs colères et refus sur les conditions déplorable du développement et de l’économie dans ce pays, qui est, malgré son emplacement stratégique une nation des plus pauvres dans le monde, le taux de pauvreté excède 70%.

Face à cette situation, et au récents douloureux événements, l'Union Internationale des Savants Musulmans souligne la chose suivante :

D'abord : l'Union appelle le Gouvernement de Djibouti à libérer les prisonniers politiques, pour éviter que ces détentions n’aggravent de plus les différences politiques et aident à l’accroissement des conflits sociaux, dans ce pays Musulman, que nous ne lui souhaitons que la croissance et la prospérité. Nous espérons qu’une mise en disposition de tous les efforts et les possibilités soit dirigée vers une construction et développement de cette nation.

Deuxièmement : l'Union rappel le Gouvernement de Djibouti que l'ère d'injustice, et de l’oppression de la liberté des peuples n'a plus de survie. Nous avons vu les peuples arabes qui se sont libérés de la crainte, et ont expulsés les tyrans. Ils ont établis une nouvelle ère démocratique, qui assure pour les gens la liberté, la justice, l'égalité. Le Gouvernement de Djibouti doit cesser ces injustices, elle doit s’efforcer à unifier les aptitudes du peuple Djiboutais pour réaliser le développement complet de ce pays, il doit travailler à fournir la sécurité et la sureté pour tout, et ce pour empêcher la sédition et l'intervention externe dans le pays.

Troisièmement : l'Union fait appel au gouvernement et à l'opposition de s’efforcer à se rapprocher et se mettre en accord, pour faire sortir le pays de cette crise ; ils doivent se recourir au pouvoir judiciaire, et accélérer les enquêtes pour éteindre cette sédition.

Quatrièmement : l'Union appelle aux pays Arabes et Islamiques à soutenir les gens de Djibouti, à installer la sécurité et la stabilité à travers tout le territoire, et lui donner appui pour l’extraire de cet état d’extrême pauvreté et pour réaliser le développement complet.
{Dis-leur : « Accomplissez de bonnes œuvres, Allah les observe, Lui et son Messager ainsi que les croyants. Vous serez ramenés à celui qui connait le mystère de l’invisible et du monde sensible. Il vous informera de ce que vous faisiez. » [At-Tawbah : 105]


Doha, 2 Joumada 1er, 1434H
14 Mars 2013


Prof.Dr.Ali Al-Karadahi                                                                 Prof.Dr.Yusuf Qaradawi

Secrétaire General de l’Union                                                           Président de l’Union