L’UISM condamne fortement les massacres commis par les forces égyptiennes contre son peuple.

Commencé par :

Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux

L’Union Internationale des Savants Musulmans condamne fortement les massacres exécutés par l'armée égyptienne à Rabeaah El-Adawia et Al-Nahda, Elle fait appels aux honnêtes du monde entier pour arrêter le carnage et le génocide du peuple égyptien et pour le retour vers la légitimité.

Louange à Allah, et la paix et le salut au prophète Mohammad, à sa famille, à ses compagnons et à ses partisans jusqu’au jour de jugement;


Alors que les avisés et judicieux du peuple de l'Égypte et ceux qui se soucient de la sécurité de ce peuple, exprimaient leur volonté pour dialoguer et chercher à la réconciliation, en guise de sortir de l'impasse, suite au coup d'État contre la légitimité constitutionnelle et la démocratie en Égypte, le monde s’est réveillé à l'aube de ce jour( le 14 Aout 2013) sur les tragiques nouvelles des massacres commises par les forces du ministère de l'Intérieur égyptienne et l’armée égyptienne appuyez par les malfrats et les voyous. Cet horrifiant crime jamais connu par l'histoire de l'Égypte; ou des attaques se sont déclenchées sur les paisibles manifestants qui se trouvaient à Rabeaah El-Adawia et Al-Nahda, en les attaquants violement par de balles vivantes et des gaz lacrymogènes, appuyer par des francs-tireurs transporter par des avions ciblant les photographes qui ne faisaient que transmettre la vérité de ce qui se passe, ces forces ont brutalement utilisés des gaz toxiques et brulantes incendiant les grévistes, une atrocité et une sauvagerie longtemps méconnue de par le monde, même dans les pires formes de traitement aves ces paisibles grèves, qui ont duré 50 jours de sit-in pacifiques, donnant des magnifiques exemples de persévérance, de discipline et de patience, en demandant légalement le retour de la légitimité du règne, et la protection de la liberté et de la dignité du peuple Égyptien. Ce peuple qui a donné le sang de ses martyrs et la souffrance de ses victimes dans la glorieuse révolution du vingt-cinq janvier, ces manifestations garantis par toutes les lois et les constitutions et affrète des normes internationales et des droits de l'homme et des libertés... les délégations internationales, américaines africaines et d’Europe, les politiciens et medias et homme du savoir de par le monde entier, n’ont pu que porter hommage et louange a cette grève pacifiste et légitime, tandis qu’une minorité de leaders de la société civile du peuple de la chère l'Égypte, qui ont connu l’échec aux urnes électorales, se sont unifiés avec les aventuriers officiers de l'armée dans une trahison ouverte de leur serment pour obéir et être fidèle à la loi, pour le maintien de la sécurité du pays, en protégeant sa stabilité et son parcours vers la démocratie, trace par leurs sacrifices de leur propre sang, après des décennies de tyrannie, de défaite et de sous-développement.


L'histoire de l'Égypte, et celle de l'humanité ne pardonnera pas ceux impliqués dans ce carnage et ces méfaits , se servant de leur hypocrisie à travers les médias en utilisant les slogans de la liberté, la démocratie et les droits de l'homme, puis utilisant le pouvoir et la puissance qu’ils ont illégitimement et à travers le coup d’état acquit, pour s'agresser contre les libertés et les droits de l'homme. En plus la haine et la fanatique s’est profondément concentrée dans ces malfrats en interprétant la vue du sang et des martyrs des manifestants, n’ont pu dire que ce n’est que de la vapeur de l’eau sur ces innocents.


L'Union Internationale des Savants Musulmans, qui a longtemps appelé à la sagesse et a la priorité des intérêts généraux et vers l’adopte d’un dialogue plus civilise pour résoudre la crise... L'Union a toujours averti de l'utilisation de la violence, et de l'inviolabilité du carnage, elle fait appel à tous les partis en Égypte à assumer leur responsabilité pour donner secours à ce peuple, et pour préserver le rôle historique de l'Égypte dans la civilisation humaine, en se référant sur la constitution et sur légitimité des gains de la glorieuse révolution du 25 janvier et de ses accomplissements.

L'Union Internationale des Savants Musulmans suit avec douleur et anxiété l'agression de forces internes sur les lieux paisibles de grève et sur les foules de manifestant, elle déclarer la chose suivante :


1. Elle appelle à tous les Égyptiens, quel que soit leur position, dans ce moment crucial de l’histoire de ce pays, et même appelle au sage du monde à prendre l'initiative pour arrêter les massacres contre les civils qui protestent paisiblement.


2. Elle appelle à l'autorité existante maintenant en Égypte et a les fils honorables de ce pays, aux membres des forces de sécurités internes égyptiens, et à l'armée et ses officiers à renoncer immédiatement et sans retard à l'exercice du meurtre et à l'agression sur le droit de ces innocents gents, indépendamment des raisons.


3. L’Union appelle à la Ligue des États arabes, l'Organisation pour la coopération Islamique et l'Union africaine et les Nations Unies et le Conseil de sécurité et aux autres organisations internationales et des droits de l'homme, d’agir rapidement et durement, pour arrêter le bain de sang et le sacrilège des libertés des rebelles en Égypte.


4. Elle invite aux organisations de militants des Droits de l'Homme et les défenseurs de liberté dans le monde à agir pour porter plainte devant le tribunal internationale pour un procès contre ceux impliqués dans le meurtre des innocents et sur l’attaque sur les libertés et la dignité des révolutionnaires Égyptien.


5. L'Union Internationale des Savants Musulmans donne gratitude aux honorables groupements des personnalités indépendantes et des organisations de société civile égyptienne qui ont donné support à la justice, à la voix de la conscience, en préconisant la légitimité constitutionnelle et la protection des gains démocratiques.


6. L'Union regrette profondément l’attitude et le positionnement de certains égyptiens, dans cet épreuve pour préserver les acquisitions de la révolution vers la démocratie, qu’ils soient les partisans du droit et les défenseurs de la liberté et la légitimité, comme plusieurs des symboles Islamiques, comme le Scheik d’Al-Azhar et autres, attendant leur retour vers le droit chemin et donner support au camp des opprimés et aux partisans de la légitimité Islamique, constitutionnelle et démocratique.


7. L'Union appel à tous les Égyptiens adultes et enfants de sortir de leurs maisons, pour rejoindre les grévistes, redoubler leurs nombres, et faire à ne pas rater cela sans une excuse majeure.


L'imposition de cette sortie est une obligeance de par la religion, elle est nécessaire pour prouver la force de ces grévistes, personne ne subira pas ce qu’Allah n’a pas écrit, et personne ne mourra avant son heure précise par le Créateur.


Elle s'adresse aussi aux peuples des pays Arabes et Islamiques, ceux qui croient en l’unité de la nation et devraient renforcer leurs synergies dans l'adversité, de rejoindre leurs frères en Égypte, et de faire du vendredi prochain la semaine de colère, contre les énormes massacres, ou beaucoup de sang Égyptien a été perdu, sans avoir le droit de dire : ‘’Allah est notre Maitre’’, ou s’ils appellent à la liberté à la démocratie, et à la vie constitutionnelle.


L’Union a la profonde certitude que indépendamment de la grévette de l'injustice, et malgré la dureté de la douleur et des mensonges, le mal ne peut pas prévaloir sur la droite te. Le Tout-Puissant a cité :{N’as-tu pas vu ce que ton Seigneur a fait du peuple de Āad, de la citée d’Iram aux hautes colonnades,-sans pareil au monde- du peuple de Thamūd qui taillait les rocs dans les vallons, et de Pharaon aux fortes assises ? Tous se sont comportés sur terre : Ils y sont semé un grand désordre. Ton Seigneur a déversé son châtiment [qui les a frappés] de plein fouet. Ton Seigneur observe et riposte} [Al-Fajr : 6-14}.



{Allah fera toujours triompher Sa volonté, mais la plupart des humains n’en sont pas conscients.} [Yussuf-21]


Doha:7 Shawwal 1434Hgr

Le 14/8/2013


Prof. Dr. Ali Qaradaghi                                                      Prof.Dr.Yusuf Qaradawi 


 Secrétaire General                                                                Président de l’Union