Nécrologie de ma soeur Hadja Adla fille du Sheikh Mohiédine Quaradaghi Qu’Allah lui pardonne.

Commencé par :

Les cœurs pleins de contentement et de satisfaction, ne demandant que la miséricorde d’Allah face à la mort de ma sœur ainée, qu’Allah lui pardonne, Hadja Adla, décédé à l’âge de 80 ans,  remplis de droiture et de piété, de jeune et de prière la nuit, demandant la bénédiction d’Allah.

Elle était notre bon-exemple - après ma mère qu’Allah lui pardonne- je n’ai pas attesté dans notre tribus ni même entre mes frères et sœurs pareille à  elle, dans sa persévérance et son assiduité à se rapprocher à Allah à travers ses prières, son jeune et les bons actes.  


De mêmes elle (la défunte) interdisait toute sorte de médisances et potins. Maintes fois elle coupait la parole à ceux qui critiquait autrui en leur disant : "Craignez Allah, occupez-vous à prier, ne savez-vous pas que tous vos gestes et paroles sont inscrites" {il ne profère nul propos qui ne soit note par un recenseur vigilant} [Qāf : 18]. C’était le comportement de celle au cœur sain, véridique toujours occupée à prier Allah.


C'est mon témoignage, Allah est le seul Juge, je Lui demande de l'accepter et celui de ceux qui l’ont connues.


Qu’Allah lui accorde son grand pardon, sa miséricorde, et lui offre son paradis et qu’elle aura compagnie des prophètes et des bons croyants, demandant qu’Allah nous accorde de suivre leurs chemins et d’être avec eux. Amen

Nous appartenons à Allah et à Lui nous retournerons.



Ali Mohiédine Quaradaghi.