L’UISM dénonce la catastrophe humanitaire subite contre les musulmans Rohingyas par le gouvernement du Myanmar, et met en garde le scenario de déplacement forcé poursuivi par le Myanmar contre eux.

Commencé par :

L’UISM dénonce la catastrophe humanitaire subite contre les musulmans Rohingyas par le gouvernement du Myanmar, et met en garde le scenario de déplacement forcé poursuivi par le Myanmar contre eux.

Louange à Allah, la paix et les bénédictions soient sur le Messager d'Allah, sa famille et ses compagnons et ses alliés

L'UISM considère ce qui s’est passé de la part du gouvernement de la République de Myanmar contre les islamistes Rohingyas en tant qu’un désastre humanitaire et morale, non seulement en face de Myanmar seulement, mais en face du monde entier, après avoir laissé plus que 25 milles Rohingyas musulmans dans la pleine mer sans refuge, sans nourriture, ni eau, des femmes et des enfants sont parmi eux, après avoir été expulsé exprès de leur pays, et le refus des pays voisins de les aider, même de les accueillir en tant que refugié, ce qui leur a été obligé de manger les cordes des navires, pour survivre!!!

Devant ce crime humanitaire dangereux, l’UISM confirme ce qui suit:

1- L’Union dénonce le travail accompli par le gouvernement Myanmar contre les musulmans Rohingyas du déplacement forcé et de les conduire dans la mer, sans aucun péché ou crime commis, et décrit ce crime en tant que contre humanitaire et morale, ce qui punissable par le droit international et de la religion islamique.

2- L’Union avertit l’état de silence international envers ce qui se passe pour les musulmans Rohingyas par le gouvernement de Myanmar, pour la persécution sur une base ethnique, et ne suffit pas que les Nations Unis les considère en tant qu’une minorité la plus persécutée dans le monde sans aucune intervention, ni sauvetage de cette persécution.

3- L’Union demande à la société internationale en tant que gouvernement, organisations et personnages, en particulier les musulmans, d’intervenir rapidement pour sauver et abriter les musulmans Rohingyas déplacées de force en mer pendant plus de 90 jours et de leur fournir l’aide humanitaire nécessaire, et travaille sur la vitesse de résoudre leurs problèmes dans le cadre du droit international et des décisions contraignantes, non pas basé sur de recommandations sans terrain, puis les faire retourner dans leur pays, et de s’en affirmer, et les considérer de la population indigène-parce qu’ils y sont déjà- en leur fournissant toutes les exigences de la pleine citoyenneté et de veiller à ne pas être persécutés de nouveau, en leur réhabilitant, et de les indemniser pour tout ce qu’ils ont souffert de la malédiction, la torture et la persécution au cours des dernières décennies jusqu’à nos jours.

Dieu est l’intention après tout, et le guide vers le droit chemin


Doha le 08 Chaaban 1436H

Le 26 mai 2015

Secrétaire général                                                         Président de l’Union

Dr. Ali Muhyeddine Al Quara Daghy                   Dr. Youssef Al Quardawi