L’UISM condamne l'approbation du comité ministériel pour la législation dans l’entité sioniste un projet de résolution pour empêcher la prière par haut-parleurs dans les territoires occupés, au Jérusalem et Al-Aqsa.

Commencé par :


Déclaration de l’UISM

L’UISM condamne l'approbation du comité ministériel pour la législation dans l’entité sioniste un projet de résolution pour empêcher la prière par haut-parleurs dans les territoires occupés, au Jérusalem et Al-Aqsa.

Louange à Allah, la paix et les bénédictions soient sur le Messager d'Allah, sa famille et ses compagnons et ses alliés

Dans un préalable dangereux, une intrépidité audacieuse, et une violation injuste, et un mépris envers les sentiments des musulmans, dont révèle les intentions hostiles des sionistes ciblant les mosquées Al-Aqsa et les rites de culte musulmans, et à la lumière de la faiblesse du monde islamique et de sa discrimination, le Comité ministériel de l’entité sioniste a approuvé une loi projet interdisant l'appel à la prière par haut-parleurs à l'intérieur des territoires occupés en 48 et au Jérusalem, en vue de sa soumission à la Knesset pour le débat et la ratification, ce qui montre que la politique sioniste est basée  sur l’agression contre les saintetés et les symboles de la Oummah islamique.

Devant cette situation, l’UISM annonce et confirme ce qui suit :

Premièrement : l’Union confirme que la prière est un culte de sainteté de la religion islamiques, dont nous refusons son élimination.

Deuxièmement : Il souligne également que la ratification de ce projet représente une violation flagrante de la liberté de religion et de conviction et saintetés humains, et une dérogation aux lois et conventions internationales qui ont assuré la protection des lieux saints et des libertés religieuses.

Troisièmement : l’Union dénonce tous les crimes et les actions entreprises par les sionistes contre l'Al-Aqsa et Al Qods Al Sharif, qui vise à falsifier les faits historiques, et oblitérer les repères identitaires arabes et islamiques.

Quatrièmement : L’Union invite les pays arabes et islamiques ainsi que ses organisations, en dessus d’elles la Ligue des États arabes et l'Organisation de la coopération islamique, à assumer leur responsabilité religieuse et historique d'intervenir pour faire cesser les violations des mosquées musulmanes et la profanation, l'obligation légale les invite à défendre leurs droits et le caractère sacré de la liberté des pratiques religieuses.

Cinquièmement : L'Union fait appel aux gens libres et honnêtes du monde dans le monde, ainsi que l'Organisation des Nations Unies et d'autres organisations internationales à condamner le comportement raciste de l'agression sioniste, et de se tenir avec le droit des Palestiniens à pratiquer leur religion dans leur pays en toute liberté, les sionistes commettent des crimes contre l'humanité et contre le patrimoine humanitaire, nous devons les exposer et de se tenir contre eux mondialement.

Sixièmement : L’Union souligne que ce qui se passe dans nos forums, et en particulier sur la place de Jérusalem et en Palestine en est seulement une conséquence naturelle de la division des Arabes et des musulmans, et le refus de tout adoption d’un projet unifiant. Le Bon Dieu a dit : (Et obéissez à Allah et à Son messager ; et ne vous disputez pas, sinon vous fléchirez et perdrez votre force. Et soyez endurants, car Allah est avec les endurants.) Al Anfal, verset 46. Ainsi la nation en conflit ne peut atteindre ses buts.


Ainsi, L’Union appelle à l'unité et le travail pour une réconciliation globale et de soulager le fossé, et se tenir ferme contre les ennemis des projets (Et cramponnez-vous tous ensemble au "Habl" (câble) d'Allah et ne soyez pas divisés Al Imran verset 103

Secrétaire General Président de l’Union

D. Ali Qara Daghy D. Youssuf Al Qaradawi