La déclaration de conclusion émise de la quatrième réunion de l’UISM Dans sa quatrième période 2014-2018 Dans la ville de Konya en Turquie

Commencé par :



Louange à Allah, seigneur de l’Univers, prière et paix soient sur l’envoyé miséricorde, et à tous ses autres frères des prophètes et messagers 


Grace à Dieu et sa convention, s’est tenue la quatrième réunion datant du 29 Chawwal au 2 Dhou al qi’da 1437 H, convenant du 3 au 5 Aout 2016 AD dans la ville Turque Konya, avec la présidence du Sheikh Oulama Yussof Al Qara Dawi.


Le Conseil a examiné les nombreux problèmes internes de l'Union, ses comités et ses branches, et quelques-unes des questions relatives à la situation de la nation islamique.


À l'issue de ces réunions le Conseil a approuvé la déclaration suivante :


Premièrement, en ce qui concerne les affaires internes et les activités de l'UISM, le Conseil d'administration, a exprimé sa satisfaction et son appréciation de ce qui a été, et ce qui est mis en œuvre, comme projets, activités scientifiques et éducatives et plaidante, et appelle à la poursuite de cette approche et son expansion, à la fois dans le centre et le siège, ou au niveau des branches ou les membres, là où qu'ils soient. Le message scientifique, éducatif, de sensibilisation de plaidoyer est la première priorité de l’Union en particulier et les scientifiques en général.


Deuxièmement: Sur la base de ce qui a été approuvé par l'Assemblée Générale de l'Union sur le projet de promotion de la nation dans tous ses aspects, le Secrétariat et ses comités spécialisés travaillant dur pour atteindre ce grand objectif, ainsi le conseil d'administration apprécie les efforts déployés par le Secrétariat et ses comités dans l’explication de l'Islam centre modéré chez toutes les personnes, pour bénéficier, de ce qu’il a apporté de meilleur à l’humanité du paix, du développement de la civilisation, et demande instamment de se déplacer vers le plus grand sérieux, de même l'Union apprécie les efforts du Secrétariat et d'autres comités des efforts pour corriger les perceptions chez les musulmans et la promotion du droit de la conscience religieuse chez les jeunes en particulier, ce qui se traduit par une poursuite sérieuse à la création d'établissements d'enseignement et de recherche et de plaidoyer, pour contribuer à cette tâche, et diriger les efforts de la nation islamique vers le chemin du développement et de la renaissance culturelle, si Dieu le veut, ainsi à travers les conférences, les séminaires et les ateliers sur les moyens d'amélioration de la formation juridique dans toutes ses étapes et le développement de la Charte de la famille à être parallèle à la CEDAW.


Troisièmement : En exécution du projet de l’Union pour faire progresser la nation, l'Union attache la plus grande attention sur les questions sociales, éducatives et intellectuelles c’est pour cela que sont tenues plusieurs conférences sur la famille, l'éducation juridique, le plaidoyer et cherche durement au sein de la nation islamique pour une réconciliation globale à travers toutes ses composantes.


Quatrièmement : En ce qui concerne la cause palestinienne l’Union renouvèle ses positions initiales constantes, et souligne en particulier ce qui suit :

1. Son soutien total pour les gens en poste à la Mosquée Al Aqsa.

2. Sa condamnation des crimes de l'occupant sioniste des attaques fréquentes sur la Mosquée Al-Aqsa et à la congrégation, et les habitants de Jérusalem.

3. Sa condamnation des exécutions directes sur le champ des citoyens palestiniens, y compris les enfants et les femmes, et la démolition de maisons, et la vengeance des parents de martyrs et des prisonniers et des gens en poste.

4. Le refus du règlement un refus catégorique même le prohiber et le reprocher et appeler la communauté internationale pour lever le couvercle injuste de l'entité sioniste et arrêter son soutien dans ses actions et son occupation.

5. L’Union appelle tous les gouvernements musulmans, peuples et organisations, scientifiques, intellectuels, et journalistes, et tous les libéraux du monde à l'appui permanent du peuple palestinien sous toutes ses formes, contre tous les crimes d'occupation sionistes contre lui, sachant que l'occupation elle-même est un grand crime qui pesait sur le peuple palestinien, soit pour celui qui en est resté sous cette occupation  ou ceux qui sont abandonnés et sans abri sur l’usurpant de cette injuste main.

6. L’Union condamne le blocus brutal imposé à la bande de Gaza, et le considère comme un crime contre l'humanité, en ce qui contient d’appauvrissement, affamé et privation de leurs droits les plus élémentaires de la vie et le minimum de degrés de la dignité humaine, et appelle l'ensemble du monde libre pour la cessation immédiate de ce blocus criminel.

7. L’Union renouvelle son appel à toutes les factions et organisations palestiniennes à la réconciliation et le consensus et la construction des institutions unifiées du peuple palestinien en dedans et à l'étranger.


Cinquièmement : En ce qui concerne la tentative échoué du Coup d’État sur le territoire de la République Turque, l'Union confirme son soutien constant du droit et de légitimités existants et l’option populaire pour atteindre la justice entre les gens et lever l'injustice contre eux, puis l'Union a été l’une des premières organisations internationales qui ont condamné et dénoncé et continue à dénoncer cette tentative fasciste qui a échoué, et que c’est une tentative qui n'a jamais été au profit de la République Turque, ni la région, ni la nation islamique et ses intérêts, mais c’est une tentative de sabotage. De même l’Union salue l'attitude merveilleuse et inspirante du peuple turc dans sa défense pour sa liberté, sa volonté et sa démocratie dont il a largement accepté comme méthode pour gouverner et le choix du gouverneur dans son pays. L’Union appelle la communauté internationale à l'irréversibilité de soutenir les pratiques libres et démocratiques, en particulier dans les pays islamiques et la Turquie en est un exemple. Il en est injuste de soutenir des coups d'État militaires naissant sur les libertés du peuple, son rêve, son espoir et sa richesse, tous ceux-ci sont des valeurs négatives, et il en injuste d’élever nos générations actuelles et futures.





Sixièmement : En ce qui concerne la situation interne des pays islamiques en particulier, ceux qui souffrent de conflits internes, l'Union condamne fermement ce qu’endure certains pays musulmans de séditions à travers des mains étrangères hypnotisés, ou des mains sectaires où les musulmans sont tués, ce qui ressemble à un génocide, en violation de leur honneur et la destruction de leurs biens, tels que ce qui se passe en Syrie, en Irak, au Yémen et au Libye, au Myanmar et en Afrique centrale. L'Union appelle les pays islamiques et en accentue sur la conscience du monde libre pour une dure lutte pour arrêter ces tragédies, et injecté du sang et de permettre aux peuples de vivre en toute sécurité, et de réussi à libérer ses options pour façonner son destin sans ingérence extérieure.


L'Union exprime aussi une grave inquiétude de ce qui se trouve dans certains pays islamiques de conflit interne dans lesquels les partenaires se battent dans le même pays comme ce qui se passe en Libye et appelle tout le monde à se réunir sur une base commune pour résoudre leurs problèmes par le dialogue et la réconciliation en appliquant le verset: «Et cramponnez-vous tous ensemble au "Habl" (câble) d'Allah et ne soyez pas divisés"(Al-Imran: 103), l'Union estime qu'il serait impératif de marcher dans le sens d’établir des libertés et de compter sur le dialogue et la compréhension, dans l’ombre du respect de la volonté du peuple et l'identité islamique et de ses termes de référence.


Dans ce contexte, l'Union reproche le système adopté basé sur les arrestations, les poursuites et les accusations fabriquées contre les propriétaires de pensée et d'opinion des scientifiques, des penseurs, des prédicateurs et des intellectuels et appelle à leur libération immédiate partout où ils sont.

Et l'Union dénonce la politique de foule et d’expédition sectaire qui a dépassé les limites de la pénétration et de la polarisation sectaire pour établir des milices combattantes contre les nations, les peuples et les doctrines inverses, comme est le cas en Irak, en Syrie, au Liban et au Yémen,

Grâce à ce qui suit :

1- Syrie : avec le passage de plus de cinq ans à la Révolution Syrienne ça semble évident que la Syrie tombe sous le poids des complots internationaux qui ont construit Daash, l’ont pris soins, l’ont dominé sa décision, puis apporté d'énormes forces aériennes des pays à grandes puissances, ensuite des forces terrestres et des milices terroristes sauvages par des pays régionaux avides, ainsi l'Union prohibe ce complot et cette tragédie douloureuse, appelle le monde islamique et le monde libre pour résoudre ce problème et de supprimer les causes. Sur ce même niveau, l’Union affirme ce qui suit :

a- Que la source du terrorisme est le régime syrien qui tue son peuple, et que le terrorisme ne se terminera pas tant que sa cause existe.

b- Les honnêtes dans ce monde et les gens de conscience doivent se tenir au côté du peuple syrien dans son épreuve qui brûle tout, et qui dévaste tout et le transforme en détriment.

c- L’Union appelle les groupes d'opposition syriens à s'unir pour briser la tyrannie, et la contribution à la réalisation du sauvetage du fléau de la guerre.

d- L'Union appelle les pays qui soutiennent toujours le régime syrien à abandonner son soutien, et les inviter à se maintenir devant le peuple syrien, l’opposition et les fils libéraux de la Syrie, qui sont intéressés à la libération nationale.

e- L'Union appelle les pays où le peuple syrien a eu recours de lui donner ce dont il a besoin de services d'éducation et de santé, et que ces pays et leurs gouvernements après l’aide de Dieu, présentent de l’aide au peuple syrien et une victoire pour lui, et de préserver leur dignité, et à cet égard l’Union félicite la réaction de la Turquie en tant que gouvernement et population avec une plus grande responsabilité et fraternité islamique ! En outre, il apprécie les efforts des organisations humanitaires qui contribuent au relevé de la souffrance de nos frères les Syriens. 

f- L’Union appelle le peuple syrien qui a fui vers les pays voisins à respecter les lois de ces pays et leurs systèmes, et la coopération avec ses gens pour préserver la foi de la fraternité et les relations humaines, et ne pas devenir une source d'inquiétude et une source de troubles dans ces pays.

2- Iraq : 

La situation de l’Irak sinistré nous blesse et blesse nos frères dans l'ensemble du monde islamique, et que son futur à candidature à la rupture nous inquiète.

Les conflits sectaires et ethniques et de nombreuses diodes, se développent tous les jours, et impose de payer plus de sang versé et du déplacement de millions du dedans et à l'étranger.

Ça n’impose aucun doute que l'entrée du terrorisme dans toutes ses formes, représenté par Daash et d'autres, à la suite d'un complot des ennemis de l'Irak et qui est très loin de la justice et de l'équité et des dispositions, en est aussi, la profondeur des visages de ces tragédies, ils ont imposé sur les villes les lois de brutalité, d’assassinat et de la famine.


C’était l’obligation des forces de sécurité de l'armée et de la police et les forces aidantes à ramper pour la libération des dernières villes, et a présenté de nombreuses victimes afin d'atteindre cet objectif, cependant, ce qui a eu lieu après ceci, que quelques-unes des forces sectaires minables, ont puni plusieurs fils de ces villes et les ont exécuté sur le champ, parfois, par la destruction des maisons, le vol des magasins et de faire exploser les mosquées aussi, en addition des arrestations arbitraires, de sorte que les effets de cette tragédie sont apparus sur les écrans mondiaux de télévision.


Nous, dans l'UISM, en tant qu’une autorité d'appel religieuse islamique, invitons nos frères dans les références religieuses et politiques en Irak, de lever cette injustice de ces villes libérées et de restaurer des dizaines de milliers de déplacés tourmentés dans les camps à leurs villes et leurs vies sûres et pour leur compenser les dommages de Daash et des milices sans retenue sectaire qui ont diffusé la corruption et la destruction.

Voici ce qu’ordonne la religion, la fraternité et l’appel de la nation et de la justice jusqu'à ce que l'Irak blessé retrouve l'unité de son peuple et sauvait ses fils des crimes commis contre lui avant et après l'occupation.




3- Yémen : 

L'UISM voit encore que ce qui arrive au Yémen est un coup d'État militaire sectaire rebelle de la part des Houthis, des partisans du déchu Ali Abdullah Saleh, contre une autorité légitime apporté par la volonté du peuple yéménite, et contre la révolution des jeunes et des libéraux Yéménites et, malheureusement, ceci est un coup d'État qui est une continuité du projet iranien sectaire, qui n’arrive dans un pays et le frappe de dévastation et de destruction, de même l'Union rejette exactement ce qu'ils ont annoncé du conseil présidentiel, qu’il en est du coup d'État, en frappant toutes les tentatives pour résoudre le problème yéménite.

C’est pour cela, le peuple yéménite authentique, avec toutes ses catégories, ses sectes et ses tribus nobles, a le droit à la liberté de défendre son pays par tous les moyens de ce projet sectaire révolutionnaire, et d'imposer sa volonté et la volonté de sa libre révolution et de rétablir sa légitimité volée, jusqu’au où le Yémen arrive à une stabilité et une sécurité dont peut obtenir et ressentir tous ceux qui vivent dans ce pays. Nous exigeons également d’unzipper le siège de pécheresse sur "Taiz" et l'ouverture de couloirs de sécurité pour l'aide humanitaire, l'Union condamne aussi l'assassinat des universitaires et des cheikhs dans le sud du Yémen, l'Union souligne la nécessité de faire des efforts pour préserver l'unité et la souveraineté du Yémen.


4- L’Égypte :

Et condamne ce qui se passe en Égypte de graves violations des droits de l'homme, les arrestations injustes et des jugements inéquitables et les sentences comiques qui font de l'innocent coupable et le coupable un innocent, en gaspillant les libertés et le harcèlement des savants et des prédicateurs. Ils poursuivent la suite du siège et de son insistance sur le peuple héros de Gaza et de la résistance héroïque et cette campagne promiscuité menée par les médias égyptiens pour discréditer les moudjahidin et d'améliorer l'image des occupants sionistes.

Et ils soutiennent le droit du peuple égyptien d’exiger sa liberté et son rejet du coup d'État militaire qui a détruit sa volonté et sa liberté.

L’UISM avertit les organisations internationales et les organisations des droits de l'homme des conséquences et des pratiques graves résultant de la fermeture des portes des libertés conduisant à la propagation de la violence et le chaos en Égypte et dans la région.  L’Union voit que la seule solution est de recourir à l'opinion du peuple et de respecter leur libre arbitre.


5- La Libye :

L’Union suit l'évolution rapide de la question libyenne et souligne ses positions en faveur de la volonté du noble peuple de la Libye, et l'aspiration à la liberté, contre la tyrannie et à la réalisation des objectifs de la révolution.

L’Union condamne les interventions des pays étrangers qui tentent d'imposer brutalement leur règle militaire et de confisquer la volonté du peuple libyen et en dénonçant les assassinats de scientifiques et religieux pour leur faire taire.



Et Il recommande aux fils de ce noble peuple, de soutenir toutes les initiatives nationales qui favorisent la réalisation des objectifs de maintien des lois du sang, et l'unité de la réconciliation politique et l’accord social équitable et national, et le rejet de toutes les tentatives visant à confisquer sa volonté, que ça soit le terrorisme ou un coup d'État.


6- Bangladesh

L’Union suit avec une inquiétude extrême ce qui se passe au Bangladesh d’exécutions à mort et d’arrestations sans aucune raison, avec de violation de libertés et la mort des innocents, et bien d’autres

L’Union confirme dans ce domaine-là, que cette voie n’est pas la voie de construction, de développement et de restructuration, et demande les pays islamiques et l’Organisation de Coopération d’interférer pour récupérer cette situation inquiétante.


7- Le cas des minorités musulmanes dans les pays non islamiques :

Face à ce que s’expose les minorités ethniques et religieuses dans plusieurs nations au monde, de guerres d'extermination, d'élimination et de déplacement les obligeant à changer forcement leur religion, leur langue et leur culture, et à la confiscation des nécessités les plus élémentaires de la vie, et en particulier les risques pour la minorité musulmane en Afrique centrale, le Myanmar, les scientifiques dénoncent fermement ces actes, et réclame du monde libre la relevée de l'injustice contre eux, et de les aider à sortir de cette adversité.

Dans ce contexte, l'Union des minorités musulmanes recommande de se conformer aux exigences de la citoyenneté dans les pays où ils vivent, le respect des lois, et de la situation des droits et l'accomplissement du devoir, et l'intérêt public.

De même, l’Union envoie ses remerciements et ses appréciations aux gouvernements des pays qui garantissent à ces minorités la liberté de religion, de pensée et de conscience et les pays qui ont ouvert leurs frontières aux immigrés Syriens et vers eux, et loue les efforts de ces gouvernements qui parrainent les minorités et leur fournissent des moyens de bien vivre, à l’ombre de droit complet.

 

Septièmement : Invitation à la nation islamique, pour ce qui la disperse et la handicape :

L’Union appelle la nation islamique avec ses dirigeants, ses peuples, ses savants et ses penseurs, et tous les politiciens à faire tout leur possible pour le traitement de ce qui est arrivé à la situation de notre nation, de désunion, de désintégration, du sous-développement, de la violence, du terrorisme, de la pauvreté et du chômage des jeunes.

Par conséquent, il les force de tenir la responsabilité devant Dieu et devant l'histoire, et les incite fortement à sauvegarder la foi à Dieu, et de faire un rapprochement global entre toutes les composantes de la nation fondée sur la justice, la liberté, la dignité et la sympathie, et  d’exécuter des efforts pour éliminer les causes de ces problèmes et les malheurs et de diriger toutes leurs énergies pour l'avancement de notre nation dans toutes les sphères de la vie intellectuelle, scientifique, culturelle, sociale, économique, et les inviter à coopérer dans la justice, la piété, l'intégration et l'unité, et utiliser les dons de Dieu en remerciant Dieu pour le bénéfice du développement global, et un engagement à la morale et aux valeurs islamiques, comme ça a été notre nation dans les premiers siècles. De même, l’un de nos importants devoirs sera l’appels à Dieu avec sagesse et bons conseils, et la diffusion de la compassion entre les deux mondes, pour que notre nation devienne comme ce que Dieu l’a voulu (la meilleure nation sorite pour les gens) et qu’elle soit un seul corps, comme le Prophète Muhammad, paix soit sur lui dit (comme les croyants dans leur amour mutuel, et leur miséricorde et leur compassion comme le corps s’il se plaint à faiblir, le reste du corps pour assurer une fièvre) rapporté par Muslim et d'autres.


Huitièmement :

L’Union estime que les politiques sectaires d'agression, ne seront bénéfiques que pour les ennemis de l'Islam et des musulmans. Même ceux qui en participent, ça ne leur rapportera que perte et fléau dans ce monde et l'au-delà. (Les injustes verront bientôt le revirement qu'ils [éprouveront]) Ash Shuaraa- verset 227


Neuvièmement :

L’Union renouvelle sa condamnation et le rejet total de tous les actes terroristes et criminels perpétrés par des groupes armés dans différents pays islamiques et non-islamiques.


Dixièmement :

L’Union déclare que l'islam est innocent et en est loin de ces actes odieux de terrorisme comme nous a dit le Coran que « quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes » (Al Maida- verset 32), mais l'Union estime que les responsables et ceux se tiennent derrière se battent contre l'islam dans la première place. L’Union recommande les minorités musulmanes dans les pays non-musulmans de se conformer aux exigences de la citoyenneté dans le pays où ils vivent et l'exécution des tâches et le souci de l'intérêt public et de s’éloigner de toutes les formes de violence et de mal conformation aux lois publiques, et d'assurer la participation active dans le développement du pays dans lequel ils vivent pour être une vraie image de l'islam dans les enseignements de la tolérance et les valeurs humaines.


Onzièmement :

L’Union appelle tous les États et les organisations internationales à l'administration de la justice et de la vérité, qui sont le fondement de la paix, la sécurité et la stabilité, tant au niveau international et interne des États et le respect des droits de l'homme dans la sécurité et la protection des libertés.


Douzièmement :

L'activation de la société civile est capable de promouvoir la communauté et la promotion de la paix et faire face au visage de la violence, et du terrorisme, et confirme que l'injustice est autorisée à la damnation, comme nous a également dit à ce sujet le Coran (qui seront détruits sinon les gens injustes ?) Al Ana’am verset 47





Treizièmement :

L’Union accorde de l'intérêt à la famille musulmane, en particulier y compris les femmes et les enfants. Il travaille, et demande à tous les musulmans d’agir pour relever les défis qui ciblent la famille et les valeurs de l'entité islamique dans ce contexte, l'Union a commencé à préparer un compacte familiale mondiale annoncée lors d'une conférence mondiale pour être le guide de tous les gens en général, et réserve la famille des menaces qui l’entoure et aussi pour circulent globalement et qu’il soit ajouté aux conventions internationales à cet égard.


Quatorzièmement :

L’Union accorde de l'intérêt pour l'amélioration de l'éducation publique dans les pays islamiques et l'éducation légitime, en particulier, à cet égard, l’Union appelle à mettre en place un Haut Conseil Islamique pour mettre à niveau les correctifs de l'éducation égale et le promouvoir, même pour mener cette éducation aux objectifs de la compréhension correcte de droit de la religion et l’appliquer à la réalité de la vie.


De même, l’Union accorde également la plus grande attention à corriger les concepts religieux qui ont été frappé en une partie par un déséquilibre dans la culture de la nation afin que la religion et la culture religieuse soient un facteur pour la nation pour une construction culturelle et une reconstruction sur terre, l'Union travaille pour atteindre cet objectif grâce à des séminaires et des conférences scientifiques, à travers des publications et des médias.


En conclusion, nous ne pouvons et que nous sommes dans ce bon pays la Turquie et dans cette grande ville historique (Konya), que d'offrir nos remerciements au grand peuple turc et son gouvernement sage, et à Son Excellence le parrain de Konya et au maire de Konya président et administration pour leur hospitalité dans la mise en place d'une telle réunion, et pour tous ceux qui nous ont aidés dans le succès de cette réunion, et tous les médias qui ont participé à nos événements, et pour les législations réglementaires et administratifs.


Et notre dernière prière Louange à Allah, 

L’Union Internationale des savants musulmans

Durant sa quatrième période 2014- 2018

Du 29 Chawwal à 2 Dhou al qi’da 1437 H, convenant du 3 au 5 Aout 2016 AD