L’Union dénonce le blocus injuste contre le people du Fallujah

Commencé par :


Doha le 18 Jumada Al Akhar 1437 AH

Correspondant le 27 Mars 2016


L’UISM dénonce le siège injuste et agressif imposé contre le peuple du Fallujah vaillant en Iraq, et demande les Nations Unis et l’organisation de la coopération musulmane et l’Université arabe d’intervenir rapidement pour sauver les innocents, et invite les organisations de société civile et les médias libres partout au monde, de faire pression sur les organismes pour mettre fin à ce génocide systématique et ce lent assassinat contre le peuple du Fallujah et bien d’autres, comme il invite les organisations de secours mondiales d’organiser une conférence essentiellement pour le peuple du Fallujah  et Al Ramadi généralement, et blâme le gouvernement irakien la responsabilité de la vie et la sécurité des citoyens du Fallujah.  


Louange à Allah, seigneur de l’Univers, prière et paix soient sur l’envoyé miséricorde, et à tous ses autres frères des prophètes et messagers


L’UISM a suivi avec une grave préoccupation et une sévère douleur ce qu’endure nos frères libres les fils de la région Fallujah durable sur la terre de l’Iraq affaibli, et le ferme blocus impose sur eux par tout le monde, jusqu’à en perdre la grâce de sécurité, et ont été privé du sentiment de l’assurance, et ne trouvant pas de quoi manger, ni même un traitement pour leurs enfants, mais au contraire le bombardement de partout : des forces du gouvernement, le vol de coalition,  les forces de milices chiites en plus les forces extrémistes  de « Daash ». Et puis la situation devient désastreuse au Fallujah sous un titre la lutte contre le terrorisme, alors que ce sont les citoyens innocents, les femmes, les hommes, les jeunes et les enfants qui paient le prix, et ne peuvent même pas sortir de la ville, en dehors de la limite des opérations pour qu’ils soient hébergés même temporairement.  


Le bon Dieu a dit : {les croyants ne sont que des frères} Sourat Al Hujurat Verset 10

Et dans le « Sahiheyn de, Abdullah Ben Omar- Dieu les bénit- que le Prophète- Paix soit sur lui- a dit : « le musulman est le frère du musulman, il ne l’opprime pas, ne le trahit pas, et qui avait besoin de son frère, Dieu l’aidera dans son besoin, et qui entretiendra un musulman, Dieu lui entretiendra le jour de la résurrection, et celui qui dissimulera un musulman, Dieu le dissimulerait le jour de la résurrection. » 


L’UISM face à ces situations dramatiques, approuve et confirme ce qui suit :


1- L’Union dénonce le siège injuste imposé pour longtemps sur le peuple de la ville Irakienne de Fallujah, et détient le gouvernement irakien et la communauté internationale la responsabilité du siège, l’injustice, la famine et le meurtre des gens cette ville héroïque inébranlable qui en suivit.


2- L’union exige les organismes des Nations Unis et la Coopération Islamique, la Ligue Arabe et d’autres d’intervenir rapidement pour sauver les innocents à l’intérieur du Fallujah et d’assurer leur vie précieuse, et d’arrêter la torture et le meurtre systématique.


3- L’Union invite les organisations de la Société civile, les médias libres, partout au monde pour faire pression sur le régime irakien pour arrêter la série de génocide contre le peuple du Fallujah, et ailleurs, et de faire connaitre leur vraie cause à l’échelle mondiale pour exposer ce qu’ils endurent d’oppression et d’injustice.


4- L’Union appelle les organisations de secours islamiques, arabes et internationales à une réunion urgente et privée pour examiner les moyens de secours et de sauver les gens du Fallujah et la région du Ramadi en général.


5- L’Union remporte le gouvernement Irakien la responsabilité de rechercher une solution rapide pour sécuriser les habitants du Fallujah, et de leur fournir un refuge sûr pour les protéger de la tyrannie, de l’oppression et du bombardement continu tout en soutenant leur identité et leurs propriétés, sans les exposer à des tentatives de changement démographiques dont de nombreuses villes et régions irakiennes ont été touché au cours des dernières années.