Monsieur le Président E. Macron,

Commencé par : Ali Muhammad Al-Sallabi

Monsieur le Président E. Macron,

Je souhaite vous questionner : Savez-vous qu’un nombre important d’intellectuels et de l’élite du monde arabe et musulman considèrent que la vision de M. E. Macron du ce monde arabe et musulman est basée sur le soutien apporté à des milices criminelles qui ont pour mission de contrer les révolutions populaires qui militent pour la liberté, la dignité et les droits spoliés de leurs peuples et qui luttent en faveur de l’établissement de l’Etat de droit et de la pluralité politique ; un Etat civil et constitutionnel qui garantit le droit des peuples à choisir librement leurs gouverneurs.

Les élites arabes et musulmanes parmi les citoyens de ces peuples considèrent votre œuvre en Libye est un soutien au terrorisme et à la tyrannie. Un soutien qui s’opère à travers des moyens logistiques, financiers et diplomatiques dans les instances locales et internationales. Plus ! Votre œuvre en Libye a soutenu les milices et les groupes armés Janjawid,Wagner et les rebelles dans leur offensive sur la ville des Hommes libres : Tripoli ; ceci est confirmé par des preuves irréfutables. Pour preuve, si besoin est, les armes françaises tombées entre les mains du gouvernement légitime de la concordance, qui ont été utilisées pour faire couler le sang libyen, déstabiliser le pays en soutien aux forces qui qui se sont opposées au pouvoir légal. Cette œuvre, s’opère en contradiction avec les valeurs du peuple français basées sur les principes instaurés par la Révolution française.

M. Le Président, votre œuvre en Libye montre que vous vous êtes enfoncé sur le chemin du mal absolu ! Une œuvre qui cherche à satisfaire vos intérêts en faisant appel au soutien des pouvoirs en place, lesquels spolient leurs peuples. Des pouvoirs qui ont enchaîné leurs peuples et les ont privés de leur liberté. C’est vous, qui avait soutenu la répression contre le grand peuple égyptien, sans vous soucier des violations contre les droits de l’Homme dans ce pays par un pouvoir sanglant.

Monsieur le Président, Les élites arabes et musulmanes parmi les citoyens de ces peuples vous considèrent loin, très loin, des valeurs de la révolution française qui a appelé à la justice, à l’égalité et à la fraternité humaine et qui a combattu la tyrannie et l’injustice. Une révolution qui a participé au changement du cours de l’histoire humaine en appelant au respect des droits humains qui étaient à cette époque confisqués par les monarques, les princes et les empires.

A ce niveau, il sera long de démontrer quelles sont les raisons qui ont fait que la France s’est engouffrée dans cette voie donnant d’elle une image d’un pays qui soutient les pouvoirs dictatoriaux dans le monde arabe et musulman. Des pouvoirs qui ont ouvert les prisons pour leurs peuples, assassiné les innocents, poursuivi les opposants en faisant d’eux des réfugiés dans les quatre coins de la planète.

M. le Président, nous sommes convaincus que la majorité du peuple français ne vous soutient pas dans cette politique et elle ne manquera pas de vous l’exprimer à l’occasion des prochaines échéances électorales prévues dans votre pays.

 

----------------------------

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Monsieur le Président E. Macron,

Lors de votre discours du 3 octobre 2020, vous avez déclaré que « L’islam est une religion qui vit une crise aujourd’hui, partout dans le monde » et que la France devait faire face à ce que vous avez nommé « le séparatisme islamiste » et à « un islamisme radical qui conduit à nier les lois de la République et qui conduit à banaliser la violence ».

La question qui a besoin d’une réponse claire : l’islam vit-il une crise, comme vous l’avait déclaré ?

Laissons à part les musulmans qui cherchent à tracer leur chemin vers les valeurs humaines universelles conformément à leur identité religieuse et leur projet civilisationnel qui verra certainement le jour ; Dieu a certes établi des règles qui régissent le fonctionnement et le devenir des civilisations humaines à travers le cours de l’histoire.

Sait-il M. Marcon que l’Islam est le dernier des messages divins révélés depuis Adam et en passant notamment par les prophètes Noé, Ibrahim, Moïse et Jésus ? Le message de l’Islam est la continuité de cette noble lignée. L’islam est la religion de tous ces prophètes basée sur l’Unicité du Créateur. En confirmation, le Coran nous rapporte la parole d’Ibrahim « « Voyez-vous », dit Abraham, « ces idoles que vous adorez 76 et qu’adoraient vos lointains ancêtres ? 77 Ce sont eux mes ennemis, et non le Seigneur de l’Univers, 78 Celui qui m’a créé et qui me guide, 79 Celui qui assure ma subsistance (ma nourriture) et étanche ma soif, 80 et qui me guérit lorsque je souffre d’un mal, 81 Celui qui me fera mourir et qui me ressuscitera,  82 et Celui dont j’espère l’absolution de mes péchés, le Jour du Jugement dernier. » et celle de Jésus « Il dit : « Je suis le serviteur de Dieu. Il m’a donné Le Livre et a fait de moi un prophète. 31 Il a fait de moi un être béni où que je sois, et Il m’a ordonné d’être constant dans la prière, de pratiquer la zakât (l’aumône) aussi longtemps que je serai en vie. 32 et d’être bon envers ma mère. Il n’a pas fait de moi un être violent ni rebelle. 33 J’ai été béni le jour où je suis né, et le serai le jour de ma mort. Que la paix soit sur moi le jour où je serai ressuscité ! » ».

Donc, l’islam, dans son dogme, est en harmonie totale avec la prédisposition de la conscience et la raison humaine. L’islam est une source spirituelle de l’Homme qui aspire à rester en permanence en contact avec son Créateur. De ce fait, l’islam possède intrinsèquement une conception qui évite à l’Homme de sombrer dans les dérives qui le guettent.

L’islam et son Messager Mohammed, dont la venue a été annoncée par Moïse et Jésus, apportent à l’humanité une vision globale concernant la philosophie de la vie, la réalité de la mort, l’après-mort et la mission continue des messagers.

L’Islam présente un système complet qui ne rentre pas en contradiction ou en conflit avec la raison et la conscience humaines. Ce système concerne, à plusieurs niveaux, les valeurs et la morale. Il s’adresse à l’individu pour l’éduquer à être honnête, véridique, respectueux d’autrui… A la famille pour qu’elle soit fondée sur la bienfaisance, l’entente, le respect mutuel, la pudeur et le respect des prescriptions religieuses. A L’état pour qu’il soit fondé sur une relation de confiance entre le gouverneur et ses gouvernés, sur la justice et la séparation des pouvoirs. Enfin, à l’humanité pour y instaurer la paix et l’entente entre les peuples. Et pour éviter que les nations puissantes dominent celles qui sont plus faibles.

 

 

Ali Muhammad Al-Sallabi