Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Commencé par :

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

 

Fatwa n ° 10

 

Mercredi 29 Shaaban 1441 AH correspondant au 22/04/2020 AD

 

La Fatwa de l'Union liée au jeûne du mois de Ramadan dans les circonstances de la pandémie de Coronavirus

 

Louange à Allah, paix et bénédictions sur son Messager

 

 Et après consensus:

 

Des questions ont été posées au comité de jurisprudence et Fatwa sur le jeûne du mois Ramadan durant ces circonstances de la maladie du Coronavirus. Ainsi, après une longue discussion, tenant comptes des avis des experts des personnelles de la santé dans leurs recherches médicale et des indications de l'organisation mondiale de la santé. Le comité a retenu les points suivants:

 

1- La confirmation des Fatwas sur le même sujet, qui a été publiée par les académies juridiques et les organes de la Fatwa, ont déclaré que le jeûne dans cette époque de Coronavirus est un devoir incombant à tout musulman qui est majeur, sain et résident.

 

 2- Le jeûne n'affecte pas négativement l'immunité et n'a rien à voir avec une infection par le coronavirus, et des études scientifiques l'ont prouvé, ainsi les professionnels de la santé ont déclaré que le jeûne est un facteur d'immunité physique. Néanmoins, cela renforce la détermination et la volonté de la personne qui jeûne, ce qui renforce son immunité contre l'épidémie et autres.

 

 3- C'est un devoir au musulman qui est sain, majeur et résident de jeûner le Ramadan, au texte définitif de la charia dans la parole du Tout-Puissant: " Quiconque d'entre vous est présent en ce mois, qu'il jeûne !"  (Al-Baqarah: 185) ; il n'est pas permis à quelqu'un qui est dans ce cas de rompre le jeûne du Ramadan juste à cause de la crainte délirante de la faible immunité parce qu'il n'est pas médicalement prouvé.

 

4- Quiconque ne peut pas jeûner à cause de sa maladie, que ce soit la maladie du coronavirus ou autre, LE TOUT PUISSANT de par sa Miséricorde l'autorisera à rompre le jeûne et ce dernier devra ainsi se rattraper et continuer après la disparition de l'excuse autorisée pour rompre son jeûne, car Dieu le Tout-Puissant dit: " Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu'il jeûne un nombre égal d'autres jours ". 

(La vache: 185).

 

5- Si un médecin digne et pieux dit à quelqu'un que le jeûne aggrave sa maladie et l'expose à l'infection, il a le droit de rompre son jeûne et le rattraper après le Ramadan, car il est comme tous les autres malades.

 

6- Le comité recommande, sur la base de ce qui a été mentionné et rajoutant sur sa précédente fatwa (Fatwa n °2 datée du 25 Rajab 1441 AH correspondant au 21 mars 2020 AD) de mener la prière de Tarawih et tahajjud dans les maisons, et il n'y a aucune objection à lire le Coran.

 

 Le Comité veille également aux notes et demandes des autorités responsables des mosquées dans chaque pays, si cela est médicalement possible, d'autoriser la prière de vendredi et de Tarawih dans la mosquée pour trois personnes (l'imam, le muezzin et les gestionnaires de la mosquée), en prenant les précautions nécessaires.

 

7- Le Comité appelle tous les musulmans et musulmanes à profiter du mois de Ramadan, à saisir son temps et ses bénédictions pour se repentir de toutes sortes de péchés, à payer des griefs, à soutenir les opprimés, et à invoquer Dieu pour lever le mal de ses serviteurs. Par ailleurs, le comité invite ses frères et sœurs musulmans à raviver leurs maisons et à rassembler leurs familles pour invoquer Dieu le Tout-Puissant sans oublier étudié le Coran et la Sunna du Prophète comme il  l’avait déjà  réglé chez les musulmans avec ses preuves juridiques et ses règles islamiques

 

Puisse Dieu protéger nos pays et ses hommes contre tout mal. Qu'Il lève cette pandémie et couvre de  grâce et de miséricorde à tout le monde et,  que la prière de DIEU soit sur Muhammad, son messager ainsi que sa famille. Gloire à Allah, Seigneur des mondes.

 

 

 

Comité de Jurisprudence et Fatwa de l'Union Mondiale des Savants Musulmans

 

 

Cheikh Prof. Dr. Nour Al-Din Al-Khademi en tant que président

 

Cheikh Dr. Fadl Murad membre et rapporteur

 

Cheikh Prof. Dr. Ahmad Jaballah 

membre

 

Cheikh Dr. Sultan Al Hashemi                                                                       

membre

 

Cheikh Dr. Ahmad Kafi membre

 

Cheikh Eniss al-Mabrouk membre

 

Cheikh Salem Al-Sheikhi membre

 

Cheikh Prof. Dr. Saleh Al-Zanki

 membre

 

Cheikh Dr. Mohammed Al-Rayes

membre

 

Cheikh Prof. Dr. Ali Al-Qarah Daghi, Secrétaire Général de l'Union Mondiale des Savants Musulmans

 

Cheikh Prof. Dr. Ahmad Al-Raissouni, président de l'Union Mondiale des Savants Musul